Le mur bleu-vert suite et fin

Comme promis, voici la suite de la saga de ce début d’année…le mur bleu-vert

Plus intéressante que les histoires de quenelle, plus palpitante que l’affaire Gayet-Hollande, plus importante que l’état de santé de Trierweiler et enfin plus réussie que les tentatives de suicide de Loana (c’est peut-être un peu trop tôt pour faire des « blagounettes » là-dessus hein…)….la saga du mur bleu-vert.

Je tiens à dire à toutes les personnes qui m’ont menacé de mort, mis des rats crevés sur mon paillasson, envoyé des pigeons voyageurs aveugles ou encore immolé par le crachat pour que j’écrive ENFIN la suite de cette histoire…merci beaucoup les copains pour l’intérêt que vous portez à mon blog, ça m’a fait plaisir.

BREF…previously

Après avoir repeint tout en blanc, il me restait encore un pan de mur. Dans une partie du double salon, j’ai une sorte de mur qui avance un peu à côté duquel il y a par définition 2 renfoncements.

Je n’avais pas encore repeint ce mur en blanc, parce que je ne savais pas vraiment ce que je voulais en faire. Si je l’avais peint de la même couleur que les autres, ça aurait fait vide, car je n’aurais pas mis de tableau dessus pour ne pas donner l’impression qu’il avance encore plus.
Donc que faire ? Quelle couleur de mur choisir ? Y a-t-il une vie après la mort ? Pourquoi Chimène Badi ?

Au début j’avais pensé mettre du papier peint effet vieille brique new-yorkaise, faute de pouvoir mettre de vraies briquettes, comme j’avais vu par-ci par-là et notamment sur le site Deco Crush.

mur brique deco crush

Mais après avoir testé un échantillon, je n’étais plus certaine de mon choix.

Ensuite, (ça m’a travaillé 2 jours), j’avais pensé à un mur rose fluo, ou du moins rose très flashy, comme j’avais vu ici, sur le blog http://www.freundevonfreunden.com qui nous montre l’appartement de Silke Neumann (ayant fait allemand LV2, je comprends parfaitement… les photos)

deco-fluo-rose-mur-neon

mur rose fluo
Pour le coup la pub Numericable aurait parfaitement collé avec moi, puisque j’ai ENCORE changé d’avis en voulant peindre le mur en gris anthracite, tirant vers le bleu, puis tirant vers le violet…puis à nouveau tirant vers le bleu. Mais j’avais peur que ça fasse trop foncé sur ce mur qui avançait déjà.

Finalement, étant tout de même très attirée par les murs aux couleurs vintage, j’avais envie d’avoir du bleu-gris, du gris-vert, du bleu ancien, du bleu vintage ou un ersatz de bleu gris vert, enfin quelque chose dans ce genre en gros…

mur bleu gris

Photo issue de ce site : http://www.elle.nl/wonen

vert gris

Photo tirée du portfolio de l’agence Humbert et Poyet

Mais je ne parvenais pas vraiment à trouver mon bonheur. J’ai cru avoir trouvé le St Graal (n’ayons absolument pas peur des mots) parmi les différentes gammes des peintures de la marque Ressources, qui a des collections de couleurs à thèmes. The 50’s colours, the 60’s colours, the 70’s colours, couleurs historiques, vintage etc. Mais, là encore j’étais un peu perdue et ne savais toujours pas laquelle choisir (la fille qui sait vraiment ce qu’elle veut).

Les couleurs sont très jolies, mais se les représenter en grand…c’est tout de suite plus compliqué.

Du coup, j’ai pas mal cherché dans les magasins de bricolage et finalement avec l’aide d’une amie, j’ai porté mon choix sur une peinture bleu-vert (avec une touche de gris) de la marque Dulux Valentine. Vous savez, vous avez un nuancier sur lequel il y a 50 000 variantes du même vert présentées sur des petits rectangles de 3cm/1cm et parmi ceux-là vous devez décider quelle sera « The One  » Ben le choix s’est fait ainsi.

Retour à la maison :

  • pose du scotch de délimitation. Check
  • mise en place de la bâche de protection. Check
  • port d’un vieux pyjama. Check
  • sous-couche de blanc. Check

IMAG3927

Sous-couche faite, danse de la victoire, joie au paroxysme (oui parce que j’utilise aussi le mot paroxysme)

IMAG3929
Après avoir laissé sécher, j’ai commencé à appliquer la peinture bleu-vert-gris qui s’est révélée être surtout du bleu-vert (je cherche encore le gris).

IMAG3932

Je pensais que vu le prix de la peinture, une couche allait suffire…ah ah ah ah ah, je me fais tellement rire….ah ah  PAS DU TOUT ! J’ai dû appliquer une deuxième couche.

IMAG3933

Et là, la danse de la joie était déjà bien loin derrière moi, RIEN pas même une petite macarena, quand je me suis rendue compte que c’était tout de même très flashy, du genre mur fluorescent. En éteignant la lumière j’ai été étonné de ne pas le voir scintiller..c’est dire !

Là malheureusement, mes qualités de photographe sur Smartphone ne lui rendent pas hommage. Mais vous voyez l’idée.

Le problème, c’est que ce mur étant déjà bien avancé par rapport au reste, j’avais encore plus l’impression de ne voir que lui. J’ai demandé son avis à Mr « j’sais pas trop tu sais, fais vraiment ce qui te fait plaisir » (…)
J’ai donc décidé de me faire plaisir en allant dormir, car :

  • la nuit porte conseil
  • c’est pas aux vieux singes qu’on apprend à faire la grimace
  • qui s’y frotte s’y pique
  • tant va la cruche à l’eau
  • d’autres pensifs inutiles du même genre..

Le lendemain matin, (vous avez voulu une suite…vous subissez maintenant !), après avoir mangé une pomme, bu un verre d’eau, fait une salutation au soleil. J’déconne, je me suis réveillée totalement amorphe comme sorti d’un coma de 8 ans (j’avais pas parlé de Sharon dans l’intro..c’est chose faite).

Debout, les yeux collés, je ne voyais que ce mur VERT ! Décision prise (avec fichier excel à l’appui…je ne plaisante pas, j’ai réellement colorié des petites cellules sur le logiciel). J’ai décidé de ne laisser que des rayures de couleurs sur un fond blanc. C’est pour cela que vous voyez des rectangles de scotch sur mon mur bleu-vert.

Peinture blanche à nouveau, ensuite peinture talc en contournant les rectangles de couleur (je m’attends à tout instant à voir tomber une plaque de peinture), ça a fini par donner ça (inutile de m’excuser à nouveau pour la qualité de la photo, vous avez fini par avoir l’habitude).

IMAG3942

A la base, et c’est ce que j’avais mis sur mon tableau excel, je souhaitais avoir des rayures bleues vertes, des rayures gris anthracite et des rayures jaune moutarde.

Finalement, j’ai pris une douche froide et me suis dit « ouh la calme- toi, pose toi 5 minutes Sonia Rykiel et réfléchis »

Une idée, quelques scotchs et un niveau à bulles plus tard, une rayure plus étroite, plus longue et gris anthracite-violet est apparue !
Finalement on est très loin du mur rose fluo…mais le résultat me plaît beaucoup ! Et je ne suis pas à l’abri d’avoir déjà envie de changer de temps en temps la couleur des rayures.

Mur à rayures de peinture - a blog pourpoint

Mur à rayures a blog pourpoint

Publicités

8 réflexions sur “Le mur bleu-vert suite et fin

  1. N’empêche que sans monsieur “j’sais pas trop tu sais, fais vraiment ce qui te fait plaisir” tu n’aurais pas eu la belle photo à la fin…et BIM !

  2. Pingback: Créer sa propre banquette c’est possible – DIY | A BLOG POURPOINT

  3. Merci de cet article qui m’a bien fait rire !! et qui pourrait bien sauver ma cuisine : s’agissait-il de la couleur « vert jade » ou de « vert de gris » ? Je sais, c’est loin, mais une chose pareille ne s’oublie pas, même deux ans après… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s