Top Chef 2014 épisode 12 – On revisite du KFC

Après le départ de Anne-Cécile, la semaine dernière, il ne reste plus que cinq candidats : Noémie, Alexis, Pierre, Steven et Thibault

Ils vont devoir se départager sur trois épreuves au cours desquelles, trois candidats pourront se qualifier directement pour la demi-finale.

Première épreuve et arrivée du premier chef : Philippe Etchebest, qui met l’ambiance. Rires, joie dans le cœur, tape dans le dos. Non je rigole, il fusille les candidats, avec son regard de tueur à gages. Plus personne n’ose bouger..

philippe-etchebest

  • Thibault n’en mène pas large : « je me dis oh put*** ça va pas rigoler là »
  • Steven le compare « au zizou de la cuisine »
  • Pour Noémie « c’est le genre de chef qui fait flipper. C’est une sorte de pitbull »

Très pointilleux et très attaché à l’aspect technique de la cuisine, le chef Voldemort Etchebest va leur demander de cuisiner, et non pas revisiter, un bar en croûte de feuilletage, timbale de légume et crème de langoustine.

  • Steven, visiblement en manque de Prozac commence un peu à flipper
  • Thibault qui a pris du galon dans la confrérie du Melon sait qu’il va y arriver, car ça ne lui fait pas peur, il sait très bien cuisiner le poisson.
  • Bien évidemment, Alexis, le melon en chef, se sait capable de relever le défi.

L’une des particularités de l’épreuve, c’est que Voldemort Etchebest va rester en cuisine pour les surveiller et leur mettre des cartons rouges, si leur technique ou leur attitude ne lui plaisent pas.

Mais il est sympa, il leur donne une astuce pour éviter d’être sanctionné « il faudra être parfait et ne pas lui répondre ». Ok c’est noté.

  • Alexis, l’artiste maudit, « regrette qu’il n’y ait pas de place pour l’artistique aujourd’hui ». Que quelqu’un se dévoue pour lui dire que casser une assiette ce n’est pas de l’art ou alors cotisons-nous pour lui payer des cours de peinture sur porcelaine, qu’il nous fiche enfin la paix avec ça.
  • Steven est ravi. Il était venu pour se faire engueuler par ce genre de chef. Toujours très bon esprit, et très bon camarade, il va donner des conseils à Noémie pour l’aider à préparer son brochet, chose qu’elle n’a jamais faite. Trop tard, puisqu’elle reçoit son premier carton rouge, car elle a mal préparé son poisson.

Une pluie de cartons rouges

  • Alexis reçoit le deuxième carton pour cause de travail bâclé

Philippe Etchebest leur répète à plusieurs reprises de ranger les ingrédients dans les frigos, car la chaleur des cuisines semble très élevée. C’est la dernière fois que je le dis, après ce sera carton rouge

  • Steven reçoit aussitôt un carton rouge, car il n’a pas écouté et a laissé ses légumes dehors. Bien évidemment, Prozac se remettant toujours beaucoup trop en question, déprime totalement. « A chaque remarque j’ai l’impression de reculer de quatre pas. »

En regardant le plan de travail d’Alexis, Voldemort Etchebest lui dit qu’à un concours il aurait été aussitôt éliminé. On apprend donc que Top Chef n’en est pas un. Ça explique du coup beaucoup de choses.

  • Pierre, aussi, travaille comme un goret. Hop Carton rouge !

Etchebest leur demande à tous de garder la tête du poisson. Alexis décide donc de couper la tête du sien. Oui parce qu’il n’est pas né celui qui coupera les ailes de notre Alexis Picasso OK ?!

  • Donc carton rouge amplement mérité pour Alexis, qui se sent totalement bridé « je pensais que ça laissait place à la créativité, je me suis trompé »

V.Etchebest en rajoute une couche, « que ce soit bien clair, je ne vous demande pas d’improviser, la seule cuisine que je veux, c’est celle que je vous demande !  » Faudrait peut-être le tatouer sur le bras d’Alexis.

  • Thibault, melon adjoint et fayot du jour, reçoit un premier carton rouge, pour cause de gros gaspillage de légumes et Etchebest les prévient, « je vais être de moins en moins indulgent »…hé oui, ça ne sautait pas aux yeux, mais jusqu’à présent, il l’était !
  • Noémie reçoit un deuxième carton rouge, car elle n’a pas goûté son plat avant de dresser et a osé mentir au chef.
  • Thibault le fayot reçoit son deuxième carton rouge, pour avoir oublié de fermer la porte de son frigo.

A la fin de l’épreuve, Noémie, Alexis et Thibault ayant tous les trois reçus trois cartons rouges doivent être départagés. Parmi ces cancres, Etchebest désigne Alexis et ne goûtera donc pas son plat.
Son poisson est cramé. « En plus tu n’as rien écouté de ce que je t’ai dit, tu n’en as fait qu’à ta tête, ça te pénalisera toujours dans ton travail. »

Au moment de la dégustation, aucun plat n’est abouti, il y a eu un gros manque d’écoute, mais Thibault remporte tout de même l’épreuve, par dépit, et se qualifie donc pour la demi finale. Steven craque. Etchebest le rebooste à sa manière en lui disant que son attitude « est son plus gros problème, il souffre beaucoup trop »

Bon on dit au revoir à Mireille Dumas et on passe à la deuxième épreuve dirigée par le chef Yannick Alléno, chef cuisinier et propriétaire du magazine culinaire Yam.

yannick-alleno-juge-dans-top-chef-2014

L’épreuve sera celle de la photographie culinaire sur la base d’un plat imposé : le bœuf bourguignon.

Elle se composera de deux étapes. Yannick Alléno fera, tout d’abord son choix uniquement en se fiant aux photos des plats des candidats. A l’issue de cette première sélection, seuls deux plats seront retenus et seront alors dégustés.

Le gagnant aura une place en demi-finale et également une photo de son plat dans le magazine du chef Alléno. Thibault déjà qualifié ne participe pas à cette épreuve

  • Pierre fera son petit bout de chemin sans faire trop de vagues
  • Alexis jubile « cette épreuve m’excite complètement, parce que ça allie des bases traditionnelles, avec des cuisines modernes et le dressage équilibré. Je me dis et pourquoi pas en carpaccio ce bœuf bourguignon ? Cette idée est géniale. » Qui se dévoue pour le gifler calmer ?
  • Noémie nous la joue la revanche du point de sauce. Elle est totalement traumatisée, car son plat avait été recalé à cette épreuve, lors de son premier Top Chef. Le chef Alléno l’avait alors plus ou moins comparée à une souillon, son plan de travail ressemblait étrangement à un camp de réfugiés et la photo de son plat paraissait trop tristoune. Là je vous parle d’un temps où Nono n’achetait pas encore ses points de sauce et ses fleurs au kilo !
  • Steven est reboosté à bloc grâce au chef Etchebest, il ne veut pas baisser les bras . Et contrairement à Alexis, il fait encore une fois preuve de fair play en s’occupant des préparations de Noémie. Geste que ne manque pas de remarquer Yannick Aléno qui le félicite. Il est dépressif et border line, mais il est tout de même hyper sympa ce Steven Ramon !

Félicitations pour l’un, houspillage pour les autres. Le plan de travail d’Alexis ressemble à un champs de bataille, et le chef Alléno constate que chez Noémie « il y a un truc qui est constant c’est que vous travaillez toujours aussi sale. » Ça n’est pas français, mais on a compris l’idée.

La réaction est immédiate, Noémie décide de se scarifier. Enfin, elle se coupe en tranchant des lamelles de pommes de terre. J’ai alors une pensée émue pour Grégory de la première saison, qui se coupait à chaque fois le moignon.

A la fin de l’épreuve, Pierre, Steven sont satisfaits de leur travail, Noémie est assez contente aussi. Alexis pense avoir inventé l’eau froide. « J’ai donné une vraie originalité au bœuf bourguignon, là c’est vraiment raffiné, fin, élégant. Il y a une vraie prise de risque, une vraie originalité. » Aaaaaah mais qu’on le fasse taire !

Les photos de chaque plat devant lui, le chef Alléno fait alors sa première sélection sur le visuel.

  • L’assiette de Noémie est écartée en premier, car « l’assiette est très belle, mais je n’ai pas forcément envie de la manger. »
    la-photo-culinaire-alleno-noemie-honiat
  • L’assiette d’Alexis, le génie incompris, est la deuxième recalée.. « C’est très graphique, mais ça n’est pas appétissant. » Monsieur zéro remise en question est abasourdi. « Je ne comprends pas, je ne comprends pas. Par rapport aux autres assiettes, la mienne était la plus créative. » Pour ma part, je préfère ne rien dire.

la-photo-culinaire-alleno-alexis-braconnier

Tout se joue donc entre Pierre et Steven.

la-photo-culinaire-alleno-pierre-auge

la-photo-culinaire-alleno-steven-ramon

Et c’est le gentil Prozac qui remporte l’épreuve. Son travail est précis, bien assaisonné, Il est sous le choc. « Aujourd’hui, ces compliments valident le fait de me dire que je suis bien à ma place. » A mon avis, la gentillesse de Steven a dû jouer dans la décision du chef Alléno et ça le conduit directement en demi-finale.

Troisième épreuve pour les trois candidats restants : Noémie, Pierre et Alexis. Un seul d’entre eux se qualifiera pour la demi-finale.

Ils vont devoir cuisiner un menu complet (entrée + plat + dessert) pour le jury de Top chef et six chefs trois étoiles, en dépensant le moins d’argent possible.

Pour les départager, les trois candidats sont tout d’abord conduits dans un supermarché où ils vont devoir acheter les ingrédients de leur repas en seulement quinze minutes. Une fois à la caisse, le candidat qui aura dépensé le plus d’argent, sera aussitôt écarté de l’épreuve et ira directement en dernière chance.

A la caisse : Alexis a dépensé 78 euros, Noémie 76 euros et Pierre….116 !

Pierre va directement en dernière chance, mais sera avant le commis de Alexis qui n’aura que deux heures pour cuisiner. Noémie, qui a refusé l’aide de Pierre, cuisinera donc seule, mais aura trois heures pour préparer son repas.

Alexis ayant une heure en moins de préparation, nous allons donc assister à un va et vient incessant entre Noémie qui court partout et Alexis qui tourne en rond. « Je ne peux rien faire, je suis comme un lion en cage, je fais les cent pas, ça me gonfle. »

Devant nos yeux fatigués par l’heure tardive, Noémie se transforme en pleureuse sicilienne. Elle est inconsolable, elle pense à sa famille, à Quentin, elle pleure tout en assassinant des moules et de la volaille.

Au bout d’une heure, Pierre rejoint enfin Alexis et il OSE lui donner des conseils. Conseils qu’Alexis n’écoutera bien évidemment pas. Pour Pierre, les recettes semblent fades. De son côté Alexis veut « être le seul à prendre des décisions. Si Pierre veut imposer des choses, faudra que ce soit dans une juste mesure. »

Le chef Constant et le chef Piège, les deux vieux du Muppet Show à la sauce Top Chef, suivent ces échanges sur un écran et remarque que Pierre est vraiment très fair-play et ne s’économise pas en faisant son possible pour sauver les plats d’Alexis.

Alexis finira enfin par l’écouter au moment où Pierre lui trouve la solution pour améliorer son entrée qui s’annonçait insipide.

De son côté, Noémie continue à faire sa petite guerre du Vietnam perso. Après s’être amputée le bras à l’épreuve précédente, elle s’éclate l’arcade sourcillière sur un coin de plat. J’espère qu’elle est à jour sur ses rappels de Tetanos.

L’heure de la dégustation a sonné. Dominique Loiseau, Eric Pras, Georges Blanc, Gilles Goujon, Gérald Passeda, Jean-Michel Lorain et le jury de Top Chef apprécient l’entrée de Noémie.

top-chef-2014-emission-12

L’entrée d’Alexis remporte tous les suffrages. Il n’hésite pas une seule minute à s’attribuer tout le mérite. Le chef Piège va alors aussitôt le remettre à sa place en lui indiquant qu’il a tout suivi et a donc vu que Pierre était le maître d’œuvre de cette entrée réussie.

Alexis veut bien l’avouer en s’écorchant la bouche…mais tient à préciser « que le goût c’est moi qui l’ai pensé. »

Pour le faire taire définitivement, le chef Piège en rajoute une couche en disant  » je crois que toute la délicatesse et le raffinement ont été amenées par Pierre ». Traduction : « me la fais pas à l’envers, j’ai tout vu, écrase le ton melon, p’tit c** ! » (je sais parfaitement lire entre les lignes)

Avant de passer au plat, Alexis, qui se voile toujours autant la face, se félicite d’avoir sorti cette entrée encensée par tous.
Il est irrécupérable, passons donc à la suite.

Le plat de Noémie ne fait pas l’unanimité, mais plaît tout de même dans la grande majorité.

Le plat d’Alexis la pastèque (le melon ne lui suffit plus) est beaucoup plus critiquée que l’entrée de Pierre et le plat de Noémie. Le chef Pras sera frappé par l’inégalité entre le plat et l’entrée du menu d’Alexis. Le Chef Goujon lui dira d’ailleurs que ses « ailerons de poulet ressemblent aux ailerons qu’on peut trouver dans des endroits où les jeunes vont ».

En gros, Pierre a cartonné sur l’entrée, et Alexis n’a fait que revisiter du KFC.

Le melon devenu pastèque ne se décourage, car il essaie « de tirer le positif de tout ça ! Donc je retiens que là c’était très bon et le plat moins bien »

Quelque chose me dit que sa conclusion est un peu toute pourrie.
Je vais l’aider : non ce qu’il faut que tu retienne, c’est que Pierre a superbement cuisiné ton entrée et que TOI tu as lamentablement raté ton KFC.

J’espère avoir pu l’aider un petit peu.

Enfin, au moment du dessert, celui de Noémie est jugée trop minimaliste, pas assez généreux. Mais ça passe tout de même. En revanche, la tarte d’Alexis est jugée comme étant acceptable.

Au moment du résultat, le menu de Noémie est celui qui remporte l’adhésion des chefs. Alexis va donc en dernière chance face à Pierre.

Il est enfin l’heure de ne pas voir l’épreuve de la dernière chance. On est habitué, mais on espère toujours…surtout quand il n’y a que deux candidats à départager. Pierre et Alexis avait semble-t-il 45 minutes pour cuisiner la canette…enfin revisité, puisque personne ne cuisine dans Top Chef.

Faute de cierge, j’allume une bougie parfumée et prie pour qu’Alexis soit enfin éliminé face à Pierre.

Les deux plats sont très appréciés visuellement et gustativement parlant.

Pour le chef Constant, c’est une épreuve de la dernière chance de rêve.

Je double le nombre de bougies parfumées….et ça fait visiblement effet, puisque Alexis est ENFIN éliminé !

Heureusement pour vous, puisque au fil des semaines, je pense l’avoir assez bien caché, mais je détestais de plus en plus Alexis la pastèque. Vous l’aviez remarqué ?

Je pense que si il était allé jusqu’en finale, j’aurais fini par déposer une tête de cheval devant les bureaux de la production, en guise de protestation.

Donc cette semaine, avec beaucoup de joie, nous disons au revoir au Alexis le melon de 2014, beaucoup moins sympa et fair-play que Alexis Braconnier que nous avions rencontré lors de son premier Top Chef.

alexis-braconnier-top-chef

Publicités

4 réflexions sur “Top Chef 2014 épisode 12 – On revisite du KFC

  1. Ah merci beaucoup pour ce super résumé ! Je n’ai pas vu l’émission mais en te lisant j’ai l’impression d’y être 🙂 et je suis entièrement d’accord avec ta conclusion : j’aimais beaucoup l’ Alexis de 2011, celui de 2014 est devenu de plus en plus imbuvable, une grosse déception.

  2. Pingback: Top Chef 2014 épisode 14 – The "Finale" countdown | A BLOG POURPOINT

  3. Pingback: Top Chef 2015 épisode 1 – Comme un japonais à Paris | A BLOG POURPOINT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s