Orange is the new black

Orange is the new black est back dans les bacs…et moi aussi par la même occasion.

Oui, je sais, long time no see. Depuis mon dernier article, j’ai continué à zoner sur Facebook, Pinterest et Twitter (live-tweete de l’amour est dans le pré oblige), mais beaucoup moins sur le blog.
Ce n’est pas faute d’avoir eu des tas d’idées d’articles, mais par manque de temps, j’ai dû me résoudre à faire l’impasse.

Aujourd’hui, je suis de retour et je vais en profiter pour vous parler de….Oraaaaaange is the neeeeeew blaaaack ! JINGLE !

Je vous en avais déjà un peu parlé par énigmes à la Père Fouras et par teasing de feignante du genre « ouiiiiiiii heu j’adore aussi Orange is the new black, je vous en parlerai bientôt » (bientôt = 3 mois plus tard).

Mais là je profite de la sortie de la saison 2 de la série pour vous en parler « pour de vrai ».

Comme vous le savez, OITNB est une des premières productions de Netflix, qui produit également House of cards.

A l’époque/jadis/naguère/autrefois, une très bonne amie m’en avait parlé (coucou Floriane !), mais faisant peu de cas de son opinion et ayant déjà 50 séries en cours, je n’avais pas eu le temps de regarder.

Finalement un jour d’orage ….ou de grand soleil, je ne m’en souviens plus, je m’y étais enfin mise et j’avais fini la première saison en une semaine (gros record de lenteur, du jamais vu ! Quand on sait que j’avais regardé les deux premières saisons de Breaking Bad en moins d’un week-end. Hé oui, c’est ça de ne pas avoir de vie !)

Le 6 juin 2014, le jour du débarquement (coïncidence ? oui en fait oui je pense que ça en est une), Netflix a mis en ligne la saison 2 complète.

J’étais comme une folle, comme une ado à un concert de (rayez la mention inutile) Justin Bieber/Tokio Hotel/ Worlds appart ou Adamo.

Pourquoi cette réaction prépubérienne me direz-vous ?

Une histoire vraie

Je vais vous expliquer le topo.  Pour vous situer un peu la série, Orange is the new black est tirée d’une histoire vraie, celle de Piper Kerman (Piper Chapman dans la série, jouée par Taylor Schilling, nominée pour ce rôle aux Golden Globe).

Piper Chapman

Piper Chapman

Cette jeune new-yorkaise, de bonne famille, écope de 15 mois de prison pour avoir transporté, 5 ans plus tôt, une valise remplie de drogue pour le compte de son ancienne petite amie, Alex Vause (jouée par Laura Prepon….Donna dans That’s 70’s show !).

Alex Vause

Alex Vause

Rattrapée par son passé et par la justice, cette jeune femme aux allures très girly et fragiles, va devoir mettre sa vie en pause durant 15 mois et affronter l’univers carcéral de la prison fédéral pour femmes.

La série a été créée par Jenji Kohan, la créatrice de Weeds, série dont je n’ai pu dépasser le deuxième épisode tant je n’ai pas…mais alors pas du tout accroché.  Donc pour les fans de Weeds…vous adorerez peut-être/sûrement cette série. Pour les non fans, comme moi, la série n’a rien à voir, on accroche très rapidement, dès le premier épisode.

Comme dans toutes les séries de prison, il y a les clans entre les black, les latinos, les blancs et…les prisonnières âgées. Mais au final les accords, les complots, les liens se font et se défont au fil de l’histoire et donnent le sentiment de voir évoluer une sorte de sororité, comme dans les universités américaines…à une exception près : toutes ces femmes sont en prison et subissent la violence de ce milieu au quotidien.

orange is the new black

OITNB aborde des thèmes assez forts, comme la drogue, le racisme, les abus sexuels, les pulsions meurtrières, les abus et défaillances de l’administration carcérale et l’homosexualité.

Malgré la violence de cette série, les scènes parfois très crues entre les prisonnières et grâce aux flashback sur leurs vies pré-incarcération, on est rapidement touché par l’humanité et la fragilité de ces femmes et ça fini par donner une autre dimension à chacun des personnages.

Contrairement à Oz, qui est la série phare de l’univers carcéral, OINTB reste moins violente, mais c’est parfois beaucoup plus insidieux et plus pervers.

La première saison de Orange is the new black était principalement centrée sur le personnage de Piper, sa difficile adaptation à un univers qui lui est totalement étranger, les réactions de ses proches restés à l’extérieur et sa relation amour-haine avec son ancienne petite amie retrouvée aussi en prison.

Une saison 2 incroyable

Mais là où se situe le tour de force de Netflix, c’est que la série est parvenue à se renouveler et à nous étonner grâce à cette saison 2 incroyable. Contrairement à la première saison, la saison 2 met en lumière tous les personnages secondaires de la prison, que nous avions déjà rencontré lors de la saison précédente et l’arrivée de quelques nouvelles qui vont crée quelques tensions.

Campagne pour le lancement de la saison 2 de Orange is the new black

Campagne pour le lancement de la saison 2 de Orange is the new black

Lors de cette saison 2, il y a quelques moments drôles, mais aussi de grands moments d’émotion. La série ne démérite à aucun moment et nous offre pas mal de rebondissements. On garde son souffle jusqu’à la dernière minute. J’ai essayé de me restreindre pour ne pas tout regarder d’un seul coup…mais je suis faible… je n’y suis pas parvenue. J’ai terminé les 13 épisodes, dont le dernier qui dure 90 minutes, en deux jours.

Pour le plus grand bonheur des fans de la série et le mien, la troisième saison est en cours de production, et il va être très très difficile d’attendre jusque là.

Et pour celles qui ne connaissaient pas encore la série et celles qui en sont nostalgiques, voici le trailer de la saison 1.

SPOILER ALERT (qui n’en est pas vraiment un)- La saison 3 marquera sans aucun doute, le retour de Alex Vause en personnage principal.

Publicités

Une réflexion sur “Orange is the new black

  1. Pingback: Netflix vs Amazon – La conquête du Streaming | A BLOG POURPOINT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s