Top Chef 2015 épisode 8 – La guerre des restos

Cette semaine, dans Top Chef, nous avons eu droit à mon épreuve préférée : la guerre des restos !

En 48h les 6 candidats restants regroupés en 3 binômes de 2, vont devoir :

  • choisir leur restaurant
  • décorer leur restaurant,
  • développer un concept
  • créer leur menu

Objectif : ouvrir leur restaurant et pouvoir servir un repas au jury de Top Chef, ainsi qu’aux habitants d’Epernon, jolie ville abandonnée d’Eure-et-Loir.

L’épisode commence comme un mauvais film de série B, ambiance Hells Angels, musique rock en fond sonore.  Paris, 5h du matin, Etchebest débarque en moto à l’hôtel des candidats pour les réveiller de sa douce voix de sergent instructeur.

Ambiance descente de police. Les candidats n’ont que 5 minutes pour se préparer…faisant fi de toutes les règles élémentaires d’hygiène. A titre de comparaison, mon brossage de dents dure parfois 5 minutes… je sais je me dévoile un peu trop.

En vieux roublard, qui a bourlingué toute sa chienne de vie, Etchie est le genre de gars à qui on ne l’a fait pas. Le temps de cracher sa chique, il réunit tous les candidats dans la chambre d’Adel.

Le shérif de l’ouest annonce la couleur « Moi mon père me levait à 5h du matin, pour peler les patates et barder les moules », (la Belgique une fois)  « donc les gars, durant les prochaines 48h, vous allez avoir une épreuve ! » Xavier, le chouchou du prof a tilté « c’est forcément la guerre des resto ». Bingo ptit gars, je crache, moi aussi, ma chique.

Je jubile, j’exulte c’est vraiment l’épreuve que je préfère dans Top Chef.

Baoum pa palalalalalala lalalallal baoum poum papala (c’est le générique de Top Chef en human beat box… j’élargis mon éventail de compétences)

C’est parti, la guerre des restos démarre !

La prod Etchie a constitué les équipes :

  • nous aurons à nouveau l’Alsace-Lorraine avec Xavier et Olivier
  • Adel et Christophe feront équipe
  • Kevin et Florian le melon de guerre formeront la troisième équipe

Arrivée des candidats à Epernon. ils vont tout d’abord choisir leur restaurant par rapport à la devanture, l’état de la cuisine et de la salle.

  • le premier restaurant est jugé par tous les candidats, comme étant très kitsch, « déco goût de chiottes » selon Kevin. Je trouve ça hyper blessant pour les propriétaires ou anciens propriétaires du restaurant. Mais le point fort de ce resto réside dans sa cuisine très bien équipée.
  • le 2ème restaurant a une petite salle, sobre et la cuisine est fonctionnelle, ambiance bistrot
  • enfin dans le 3ème restaurant, la devanture plaît à tous les candidats, mais la salle est vétuste, sale, vieillote. Adel le compare à « cauchemar en cuisine ». Dans la cuisine, l’équipement ne convainc pas.

Il faut savoir que seules 2 des 3 équipes pourront ouvrir son restaurant au bout de ces 48h et ce seront le jury et les habitants d’Epernon (ville de 8 habitants visiblement) qui auront la lourde tâche de choisir uniquement en se basant sur la devanture, la déco de la salle et la lecture du menu.

Visite des trois restaurants faite, les trois équipes doivent à présent se battre à mains nues et insulter leurs ancêtres respectifs pour savoir qui prend quoi. Après de longues minutes,

  • Adel et Christophe portent leur choix sur le 3ème restaurant qu’aucun autre candidat ne souhaitait avoir.  Bonne tactique d’Adel, qui veut tout miser sur la devanture pour appâter le chalant épernonais sparnonien.
  • Kevin et Florian vont choisir le bistrot
  • Olivier et Xavier auront le 1er restaurant jugé kitsch.

Début de l’épreuve, brainstorming pour choisir le concept et la déco de leur restaurant.

Contre toute attente, le duo Alsace-Lorraine ne choisit pas une décoration allemande. Olivier va décider de faire une décoration baroque, 19ème, haussmannienne « pour que les gens aient l’impression de rentrer dans un appartement, une ambiance un peu gothique ».
Xavier hyper conciliant, le gars pas contrariant pour un sou, car il s’estime trop jeune par rapport à Olivier. Concept validé, le restaurant s’appellera « les poètes du goûts », le menu sera très rapidement validé dans la foulée. Le duo d’avant-guerre fonctionne très bien (on me souffle à l’oreille que l’Alsace-Lorraine n’a jamais vraiment existé….je nie en bloc ce révisionnisme !)

Poètes du goût avant top chef

Poètes du goût avant

Dans le duo dominant-dominé ou l’inverse – Adel-Christophe – les décisions sont moins évidentes, mais ça fonctionne aussi.
Adel juge les idées de Christophe, parfois un peu tordues et perchées, « ça va être chaud pour moi, Christophe me donne que des idées pourries », mais au final ça matche bien entre eux.
Christophe veut profiter du concept de la cuisine ouverte, pour que les invités viennent chercher eux-même leur assiette. Une sorte de self service gastronomique en gros. Ça ne convainc évidemment pas Adel, mais le concept de démonstration de cuisine en salle germe dans leur esprit et c’est validé !

Le restaurant s’appellera l’épicurieux en référence à épicurien. Christophe est fan du nom, même si « je ne sais pas exactement ce que ça veut dire, mais je trouve ça bien ».

epi-curieux epernon avant

Epi-curieux avant

Du côté de Kevin torse-poil et Melon de guerre, ça vend du rêve « regarde quand on arrive, on a le toit tout pourri là en face, le resto tout pourri…faut vraiment jouer le côté tout pourri » . Je me demande si l’office de tourisme d’Epernon a fini par choisir ce slogan pour promouvoir la ville. Dans leur esprit dérangé, qui dit pourri…dit bistrot..dit bouchon…dit bouchon lyonnais…dit cochonnailles…le restaurant s’appellera « le bouchon éphémère ». KAMOULOX !

Il vont tout miser sur le cochon…faudra juste qu’il ne tombe pas sur des végétariens ou des personnes ne mangeant pas de porc. Grosse prise de risque. Durant le brainstorming, on se rend bien compte que Melon de guerre est totalement perché et Kevin se révèle être un charmant mini-despote.

bouchon éphémère top chef

Bouchon éphémère avant

Fin des brainstorming, chaque binôme se sépare pour aller acheter des meubles et de la déco. Chacun s’est fixé un budget maximum pour pouvoir avoir assez d’argent pour les courses alimentaires du lendemain. Melon de guerre, Olivier et Christophe seront aux meubles. Kevin, Xavier et Adel seront dans un « magasin de déco » – comprendre Casa- pour acheter la vaisselle, la déco intérieure et les plantes.

Focus sur le Melon. Il faut qu’il trouve des meubles inspiration bistrot. Le vendeur a flairé le pigeon, il lui propose un vieux scooter rouge issu d’une publicité de la prévention routière. La partie « après l’accident » de la publicité.

Melon devenu Pigeon saute sur l’occasion « ah mais oui c’est carrément pas mal ! » Pas économe pour un sou, le Pigeon de guerre, me fait penser à Alexis Carbonnier, qui l’année dernière avait acheté une tête de rhinocéros sous le coup d’une montée subite d’hormones.

tête de rhinocéros alexis top chef

Une fois l’épave récupérée, Pigeon de guerre s’empresse d’appeler Kevin pour lui dire qu’il a réussi sa mission et surtout : il a une petite surprise pour Kevin !! Teasing !

Kevin de son côté est ravi d’avoir trouvé des cochons en peluche pour sa déco. Leur restaurant sera sous le signe du bon goût. Taquin comme pas deux, il a décidé d’embêter ses petits camarades. Ça fait rire Adel, ça énerve Xavier « c’est le plus jeune, et pourtant c’est le plus vieux du groupe ! »

Il n’est pas là pour rigoler le Xavier, contrairement à son binôme Olivier, qui est comme un grand enfant dans l’entrepôt du loueur. Il a décidé de louer des tableaux atypiques et une énorme tête de vache. Alexis sors de ce corps !

Pigeon de guerre, au salon de l’auto, Olivier à celui de l’agriculture, Christophe lui se lance dans le marché de l’art en achetant un énorme tableau abstrait.

A la fin de cette séquence Reines du shopping, chaque binôme se retrouve dans son restaurant respectif pour montrer ses emplettes et faire les comptes. Ils devaient tous garder 500€ pour le lendemain, mais il reste à

  • Adel et Christophe : 448€
  • Olivier et Xavier : 500 €
  • Pigeon et Kevin : 390€

Kevin est très en colère. Pigeon de guerre a explosé leur budget pour un scooter dont il ne comprend pas le concept « j’ai l’impression que le budget il s’en fout…et ça ça m’énerve ! »

Les candidats passent la nuit à peindre le restaurant et à faire les premiers aménagements. Leurs restaurants doivent ouvrir dans 24h.

Le lendemain matin, après une nuit quasi blanche, on retrouve Stéphane Rotenberg qui nous vante les mérites de l’énorme centre commercial dans lequel les candidats vont devoir faire leur course. BREF, il sont chez METRO.

Dans les rayons, Adel crie des ordres à Christophe, qui court partout pour satisfaire son maître. Petit aparté : je n’en doutais pas, mais Christophe est vraiment sympa. D’humeur taquine, Adel se moque de Kevin toujours bien énervé par le scooter.  Leur budget est très limité à cause de « l’autre blaireau qui a acheté un scooter ».

Durant leurs courses chez Métro, Kevin envisage différences façons de tuer le Pigeon de guerre, car il continue à gaspiller le peu d’argent qu’ils ont « j’ai l’impression d’être avec un gamin de 10 ans, qui met des courses dans le caddie sans penser au budget ».

Du côté des bons élèves, Olivier et Xavier, ça file droit. Ils sont carrés, ils sont organisés. Xavier est ravi d’être dans ce binôme. Ça c’est sûrement l’effet Schleuquie de l’Alsace-Lorraine.

Au moment du passage en caisse, Kevin et Melon sont hors budget, Adel et Christophe également, seuls Christophe et Xavier sont larges et ont su gérer leur budget convenablement.

Depuis le début de l’épisode, j’étais étonnée qu’ils ne soient que 2 dans chaque équipe, contrairement aux autres années où nous avions à chaque fois des équipes de 3.

Heureusement, Top Chef m’a écoutée..chaque équipe se voit attribuer un commis…et pas n’importe lequel…les candidats éliminés

Pendant que les binômes sont toujours chez Métro, ces commis viennent dans leur restaurant pour commencer à installer la déco et les meubles. A leur retour à Epernon, les candidats vont être surpris de les découvrir :

  • Martin va aider l’équipe de l’Allemagne libre :  Xavier et Olivier
  • Jérémy nul en géo intègre l’équipe bancale de Pigeon de guerre et Kevin
  • Vanessa fait un regroupement familial en rejoignant Adel…et Christophe qui tiendra la chandelle

Jérémy nul en géo découvre le scooter et a la même réaction que Kevin face au scooter. « Je ne comprends pas, il y a un scooter, ils ont craqué…en plus il est pourrave. Je ne comprends pas le thème. est-ce qu’ils vont faire un routier ? « 

Martin, lui est dérouté face à la déco de Xavier et Olivier « j’espère qu’ils ont eu des réductions sur les tableaux, parce que c’est un peu particulier »

tableaux animal habillé top chef

Tableau Poètes du goût

Tableaux chevaul habillé top chef

tableau olivier top chef

Vanessa va être étonnée par les chrysanthème choisies par Adel pour la déco extérieure.

Retour des binômes.

Kevin et Jérémy nul en géo se moquent du scooter de Melon de guerre. Melon boude.

Malgré les explications d’Olivier, Martin reste perplexe sur la déco. Il ne comprend toujours pas l’esprit baroque du restaurant. « pour moi le thème c’est un peu la chasse et la savane aussi ». Il trouve qu’il y a trop de couleurs sur les tables, il aurait mis une nappe blanche pour unifier un peu plus les choses. Olivier aimerait que Martin prenne du recul « j’aimerais qu’il écoute un peu plus l’artiste, qu’il se demande pourquoi l’artiste a voulu faire ça »

Martin a des doutes « Olivier a oublié un truc essentiel…OK c’est bien de se faire plaisir…mais il faut aussi faire plaisir aux clients ».

Profitant des 100€ qu’il restait à Olivier et Xavier sur leur budget initial, il décide d’aller acheter des nappes blanches pour uniformiser toute la décoration baroque-gothique de « l’artiste » Olivier. Top Départ, d’un Pékin Express palpitant dans la ville fantôme d’Epernon. En cuisine Xavier et Olivier avancent très bien. Le duo est parfait.

Briefée par Adel, Vanessa a des doutes sur le concept des épi-curieux... »qui dit cuisine ouverte, dit irréprochable les gars » ! Christophe, étrangement plus calme qu’Adel tient la chandelle et assiste à la querelle d’amoureux. Ils feront comme prévu les démonstrations culinaires face aux invités, mais ça angoisse Adel. Il veut que leur spectacle soit parfait, il va donc faire répéter Christophe, qui se liquéfie à vue d’œil

  • Christophe en pleine répétition : « bonsoir, ce soir je vais vous montrer.. »
  • Adel l’interrompt : « ….comment vous vous appelez .. là je vois des noms « Vanessa, Adel et Christophe, vous c’est Adel »
  • Notre pauvre Christophe terriblement gêné : « ah non heu alors bonsoir, ce soir je m’appelle Christophe » (autant vous dire que ce « ce soir je m’appelle Christophe » m’a fait la soirée)

Selon une dépêche AFP, Christophe s’appellerait Sylvie les autres soirs de la semaine.

Adel est catastrophé… « c’est vraiment pas gagné »

Du côté de l’équipe des winner, Kevin, Pigeon de guerre et Jérémy nul en géo…ambiance bien pourrie. Kevin est énervé par Florian. Florian, chargé de décorer la salle, danse, chante, fait tourner les serviettes pendant que Kevin s’active en cuisine tout en menaçant de mort le Pigeon. Quant à Jérémy nul en géo, il lutte contre son envie de faire une sauce thaï.

Plus les heures passent et plus l’ambiance se dégrade, Kevin est à bout « nerveusement il m’atteint mais d’une puissance ! » Le scooter en plein milieu du restaurant avec de la paille autour, c’est trop pour lui. Il faudra l’intervention de l’adjugant chef Etchie pour calmer cette petite troupe.

Pour Kevin, Pigeon de guerre  » se la joue perso », pour Cosette de guerre Kevin est injuste avec lui « non mais de toute façon je ne fais jamais rien de bien… »

Décoration terminée, la cuisson des plats déjà bien entamée, les 8 habitants d’Epernon arrivent pour juger chaque restaurant de l’extérieur et lire le menu.

Après avoir fait le tour de chaque restaurant, les habitants devront voter pour celui dans lequel ils aimeraient dîner. Le restaurant qui aura obtenu le moins de points ne pourra pas ouvrir ses portes et ira directement en dernière chance.

  • Au « Bouchon éphémère » le restaurant de Kevin et Florian, les habitants sont un peu déstabilisés par le scooter et par la présence du cabillaud dans le menu d’un restaurant de cochonnailles.
Bouchon éphémère après top chef

Bouchon éphémère après

  • La déco des épi-curieux plaît beaucoup et le concept de cuisine ouverte intrigue.
epi-curieux après top chef

Epi-Curieux après

  • Le menu des poètes du goût déstabilise un peu
Poètes du goût après Top Chef

Poètes du goût après

Après le vote, qui déterminera quels restaurants ouvriront leurs portes et lequel fera faillite avant même d’avoir eu sa chance :

  • les epi-curieux ont obtenu le maximum de points, les gens ont été emballés par la déco et le concept de leur restaurant, ils vont donc pouvoir ouvrir les portes de leur restaurant.
  • le bouchon éphémère n’a pas el’unanimité des points, mais c’est suffisant pour pouvoir également allé jusqu’au bout. La promesse du bistrot a convaincu, le petit côté « pourri » du truc certainement.
  • en revanche, le concept et le menu des poètes du goût les ont effrayés. C’est dommage pour les habitants d’Epernon, parce qu’Olivier et Xavier sont régulièrement les meilleurs dans chaque épreuve de cette saison.

Pigeon de guerre a la victoire modeste « bah la déco du restaurant a plu, c’est un peu une victoire pour moi quand même…maintenant c’est à Kevin d’assurer du côté de la cuisine ». Je pense qu’il n’a pas compris que l’épreuve du menu concerne Kevin ET lui…si ça se trouve il pense participer à D&Co et non pas à Top Chef.

La Mich’ Sarran, Etchie, Sue Ellen Darroze, la Moule Piège et les 8 habitants de Epernon font leur entrée chez les épi-curieux.

Début des démonstrations culinaires, Christophe ouvre le « spectacle ». Il est extrêmement nerveux, touchant comme à son habitude…et mine de rien, moi je trouve ça plus sympa qu’un chef un peu trop sûr de lui….OUI je parle de vous Pigeon de guerre et Jérémy nul en géo…!

Les chefs de Top Chef sont touchés par Christophe, car ils reconnaissent qu’il s’est fait violence. Adel aussi est ravi par la prestation de son pote. J’applaudis des deux mains.

Au moment de sa prestation, Adel perd ses moyens…mais à la fin, les gens sont ravis. Il obtient même des applaudissements.

Fin du service, les chefs de Top Chef et les habitants d’Epernon vont se faire vomir pour pouvoir aller manger un deuxième repas dans le deuxième restaurant « le bouchon éphémère ».

Pigeon de guerre sera en salle. Et ils ont bien fait de le mettre en salle, parce que c’est un véritable show man. Je le trouve «  » » » » »presque » » » » » » marrant…et pourtant, vous savez que je ne le porte pas dans mon cœur.

L’ambiance donnée par Pigeon plaît, le menu également, alors qu’ils sont en plein tournage de Supersize me.

Le lendemain matin, après presque 48h de travail non-stop, le résultat des votes : Quel sera le restaurant gagnant, quel binôme rejoindra l’Alsace-Lorraine en dernière chance ?

Le Bouchon Éphémère remporte l’épreuve. Kevin et Melon de guerre sont donc sauvés pour la semaine prochaine. Adel et Christophe partent donc directement en dernière chance.

Épreuve de la dernière chance. Adel, Christophe, Olivier et Xavier vont devoir cuisiner la caille.

Adel fait son show, Christophe a gagné en confiance, les compatriotes germano-cuistots travaillent en silence.

Dégustation des chefs

Les chefs pensent que la caille de Xavier est très technique, car cuite sur l’os. « elle est maîtrisée et on apprécie la jutosité« .

caille xavier dernière chance top chef
Le plat d’Adel est « très beau », les chefs le trouvent également très bon.

caille adel dernière chance top chef

La préparation de Christophe est trop simple, celle d’Olivier très bonne.

caille olivier dernière chance top chef

caille christophe dernière chance top chef

Malheureusement, sans trop de surprise, c’est notre très gentil et très touchant Christophe qui quitte l’aventure Top Chef.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s